Ironman Bresil – May, 29th 2011

Swim: 1h03mn
T1: 4mn
Bike: 5hr 14mn
T2: 3mn
Run: 3h 59mn
Total: 10h 25mn

 

[Lien vers la video du passage de la ligne d’arrivee]

Mercredi 25 Mai

L’IronMan Bresil se deroule a Florianopolis, a environ 500km au Sud de Sao Paulo. C’est le seul Ironman d’Amerique du Sud, qui draine donc les meilleurs Bresiliens et Argentins.

Ce sera aussi le premier IM d’Ironbaby, ce qui logistiquement implique en plus d’un velo, d’emmener poussette, lit pliant et couches.

Un embouteillage monstre a New York nous fait presque rater notre vol, heureusement que l’on peut griller toute la file avec un petit bebe ! Notre vol connecte a Rio de Janeiro, ou nous devons recuperer le velo, soigneusement emballe dans sa caisse renforcee, et re-enregister tout ca apres passage de la douane. Bien pratique…

De facon etonnante, nous arrivons a Florianopolis en temps et en heure, apres 12 heures de vol, ou nous sommes accueillis par Endurance Sports Travel qui gere notre sejour sur place.

Bike Case Expo

Jeudi 26 Mai

Nous logeons au bord de la plage, a Jurere, village branche de l’ile qui attire les riches Bresiliens l’ete. A l’automne, tout tourne un peu au ralenti, et il ne fait "que" 25 degres la journee, avec une nuit qui tombe vers 18heures. Beaucoup finiront la course de nuit…

Passage a l’expo ou tout est hors de prix. En effet, la devise locale (BRL) est tres forte et le Bresil impose de fortes taxes sur les produits importes. Du coup une paire de chaussures coute 400 BRL, ie 250USD soit le double des USA. Les velos sont hors de prix, facilement 5000 USD pour un modele standard. Le triathlon ici plus qu’ailleurs est vraiment un sport cher… Le tshirt officiel de la course vaut 75 dollars…

Expo

Dossard

 

Recuperation du dossard. La plupart des volontaires ne parlent pas anglais, du coup c’est assez folklorique. Et desorganise. J’apprends par exemple que le bike check-in pour moi sera la veille de la course a 19h. Bizarre. A chaque competiteur est associe une photo d’identitie qui permet d’entrer dans le parc le jour de la cours et de recuperer son velo apres. Ils ont vraiment peur des vols…

Apresun petit tour a la piscine, diner rapide et dodo a 20h30 pour se remettre du voyage…

 

Vendredi 27 Mai

Nous decidons de partir a la decouverte de l’ile, connue pour ses plages de sable tres fin. La cote Atlantique est egalement mondialement reconnue pour ses spots de surf

 

Beach 1

 

Tortue

 

La cote abrite egalement de nombreuses tortues, certaines enormes, qui viennent pondre avant de repartir. L’occasion de visiter un petit centre qui defend ces betes en voie de disparition….

 

 

Une fois quitte Florianopolis ou Jurere, les palges sont quasi desertes….

Plage 2

 

Sandboarding

 

Au milieu de l’ile, des dunes de sable permettent de pratiquer le surf sur sable, aka Sandboarding.

 

Les enfants qui "surfent" apres l’ecole sont bien sur les plus doues…

 

Sandboarding

Boat Nous degustons au bord de la lagune le plat traditionnel de la region, des crevettes preparees de cinq facons. Comme partout au Bresil, les portions sont consequentes.Aavec un biere locale et un serveur peu presse. Le soir a lieu la Pasta Party, ou Timi fait figure de star avec son bonnet., L’occasion de manger deux enormes assiettes de carbhydrates au bord d’une piscine… Ironbaby

 

Samedi 28 Mai

Journee tranquille. La matinee se passe a la piscine, le dejeuner sur la plage. Mini tour a velo pour verifier que tout fonctionne. Avant une petite sieste bien meritee.

Piscine

Bags Les sacs sont prets, je pars a 19 heures dans la nuit deposer mon velo. L’occasion de reperer la zone de transition. Bon, le volontaire qui m’accompagne ne parle pas anglais, donc je fais de mon mieux, mais a partla longue distance entre la sortie de l’eau et le parc a velo, rien d’incroyable. Une derniere assiette de pate, et au lit.

 

Dimanche 28 Mai

Levera 4h45 pour un petit dejeuner a base de bars energetiques, puis la navette pour le parc a velo. Ensuite, il faut marcher un kilomettre pieds nus pour rejoindre le depart, ou je passe 5 minutes a nager avant de me placer en premiere ligne derriere les pros. A 7h, coup de pistolet et les athletes derrieres moi se ruent vers la mere, jlaisse passer les plus fous et me jete a mon tour. Grosses vagues, difficile de rentrer dans l’eau mais apres ca va mieux.

 

Swim

Swim  

Evidemment c’est la baston au debut, mais j’arrive a m’en sortir car je nage assez vite sur les 300 premiers metres pour m’ecarter du tas. En plus on voit tres mal la bouee un kilometre plus loin, du coup les gens s’etalent en largeur alors qu’en general il y a une rangee de bouee que tout le monde veut longer. Par contre pas facile de savoir ou aller du coup… A la bouee encore mini-bagarre, mais ca va, et en fait l’absence de bouees a longer fait que les nageurs sont tres eparpilles, du coup pas evident de drafter. En plus pas mal de petites meduses trainent dans le coin.

 

En 34 minutes j’arrive au trois cinquiemes, il faut sortir de l’eau, pas facile avec les grosses vagues, courir 50 metres, et repartir dans la mer. A ce stade difficile de savoir quel chemin est le plus direct, la houle cache la bouee de la deuxieme boucle.

Swim 2

La deuxieme partie est plus courte, par contre je zigzag pas mal car ne sais pas trop ou est la sortie de l’eau et j’ai peu de nageurs a coller, je sors de l’eau en 1h00mn et passe sous le tapis de chrono en 1h01mn.Cool. Longue course vers la transition,je mets chaussettes et manchon car il fais frais en matinee, et je recupere mon velo. Au moment de monter dessus, je me fais rappeler a l’ordre car la ligne du depart du velo est vraiment mal indique mais bon, je ne negocie pas.

 

Bike

Le velo part tres vite, il y a du relief sur les 20 premiers kilometres qui nous ramenent en ville, vers le pont qui relie l’ile au continent, "icone" de la ville. Cette premiere partie se passe sur seulement une voie de large, ce qui cree forcement des groupes. Et avec les coureurs qui jettent des bouteilles sur la route, c’est assez dangereux, il faut faire super attention ou on met les roues.

 

Puis 40 kilometres plutot plats dont une partie delong de la mer, sympa. La il y a pas mal d”arbitres mais quand meme, pas mal de groupes roulent ensemblent. On a quatre voies a notre disposition, c’est plsu reposant… Par contre pas de nourriture a part des bananes au ravitaillement, heureusement que j’ai pas mal de barres.

Ensuite retour sur Jurere, et ses trois grosses "bosses" sur le chemin du retour decidemment bien dangereux car nous partageons la deux-voies avec les voitures, et avec un crochet de 6 kms pour boucler 90km (plutot 92km en fait) en 2h35 suis 35km/h environ.

La deuxieme boucle est plus difficile car le vent se leve, et les athletes sont plus espaces.Les arbitres font plus attention aussi, et je vois un carton a cote de moi. Je rate le seul; ravitaillement de nourriture (sacs persos) car il faut faire un crochet (!!!) et me galere bien sur une section completement face au vent. Tenir la position aero commence a etre dur, et je suis content quand je retourne vers Jurere.

Une section le long de la mer sur une voie est passee dans un groupe, trop dangereux de doubler car nous sommes en ville sur une seule file en plein traffic, mais quand les bosses arrivent, ca s’eparpille bien. La derniere section face au vent est vraiment penible, heureusement que je sais qu la fin est 10kms plus tard…

Finalement velo en 5h13. Je suis bien content.

Bike

 

Finalement, ce que j’aime le plus quand je fais un bon temps velo, c’est qu’il n’y a pas encore beaucoup de monde dans le parc et sur la course-a-pied. Apres le changement de chaussettes et l’etalage de creme solaire, je pars pour tenter 3h40mn de run et m’approcher des 10 heures au total. Enfin c’etait le plan. On part vers le sud pour 5 km sans ombre ou je suis environ en 5mn20 au kilometre suis 27mn au 5K. C’est plat et j’essaie de bien manger car j’avais plus grand chose a me mettre sous le dent a la fin du velo. Malheureusement ils n’ont pas de Power Gel, juste des bananes. Ca devient dur et je passe au 10Km en 54mn suis 11km/h.

 

 

Run 1

Run 2

La partie suivante est la plus dure: trois grosses cotes que la plupart des coureurs marchent, a faire en aller-retour. Pas beaucoup de public sur cette section, on est dans l’ancien village de Juere, plus modeste, et je rame pas mal. Une fois que l’on revient dans Jurere Beach, je me remotive un peu. Dans la rue principale le long de la mer, il y a pas mal de public, dont Cecile e certain Ironbaby, Un bisou et ca repart. 55mn pour le deuxieme 10kms.

Il reste alors deux boucles de 10kms assez plates, qui passent deux fois dans la ville. Le vainqueur vient de terminer quand je bouclee le premier semi. Sur la partie suivant, je me traine a 10km/h, mon organisme n’est pas au top, j’ai tres soif mais envie de rien. Plusieurs passages aux toilettes mais rien a faire, c’est toujours cette partie de course ou je ""coince". Je fais 10km en une heure exactement, et commence a me dire que mon record 10h28mn n’est pas forcement atteignable. Un nouveau passage devant ironbaby qui est tranquille a l’ombre dans l’herbe me relance un peu.

Ironbaby

Run 3

Au km36 jeme dis qu’il faut se resaisir sinon ca va etre interminable. Je cours a 12km/h et ca passe, cool. AUssi, il fait moins chaud. Je cours 5kms en 25 minutes, et c’est (deja !) l’arrivee !

Je recupere mon Ironbaby et franchis la ligne avec lui, en 10h 25minutes pour finir 251eme avec un nouveau record a la clef.

 

La video du passage de laligne d’arrivee est ici !

Finishline

Champions

 

Lundi 30 Mai

Juste apres la course, j’avais recupere directement velo et affaires dans les tous premiers afin de ne pas subir une file d’attente de 2500 personnes qui se font verifier une par une pour eviter le vol de velo (carte d’identite + photo prise a la remise des dossards). Du coup apres etre passes au roll-down pour Hawai au cas-ou, nous partons explorer la partie sud de l’ile.

 

Le Sud est bien plus sauvage: plages desertes sauf les occasionnels surfeurs, eglises coloniales, batiments colores… Beach Church Houses L’occasion de gouter la deuxieme rectte populaire de la region,des crevettes marinees dans une citrouille. Le tout au bord de la mer avec une petite biere… Shrimps in pumpkin Timi Nous en profitons pour visiter au retour le petit centre historique de Florianopolis Centre Pont

La derniere journee est passee sur la plage de Jurere, et le soir nous finissont en beaute avec un diner dans un Chucharracia, traditionnel repas bresilien.

Jurere est desert apres avoir accueilli des milliers de triathletes, c’est la fin de saison ici.

Nous manquons presque notre connexion a Sao Paulo sur le chemin du retour (quand on atteris a l’heure du decolalge de son avion suivant, c’est toujours complique), et apres une heure passee a la douane de New York pour une question de visa, nous recuperons avec surprise velo et poussette arrives a bon port sans encombre.

Au final un Ironman depaysant, tot dans la saison mais qui permet de decouvrir le Sud du Bresil en famille !

Beach Jurere Dossard  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>