Ironman Canada – August 29th, 2012

Jeudi 26 Aout

L’IronMan Canada se déroulant a l’Ouest de Vancouver, à Penticton, nous arrivons dans la plus grande ville canadienne de la cote Ouest pour une journee de visite. La plage n’est jamais loin et la vie semble bien plus calme et agreable qu’a New York !

Vancouver Penctiton

Vendredi 27 Aout

A une heure de vol de Vancouver se trouve Penticton, lieu du plus vieil Ironman Nord-Amercain (et oui !).

Pentiction est au bord d’un lac, et est une ville tres americanisee sans trop de charme. La presence de vignes, de montagne et de nombreux lacs dans la region en font son principal attrait.

Etonnement, la region est plutot seche et les matinees et soirees sont fraiches. Je decide que pour le velo, je me couvrirai un peu. Sage decision comme on le verra par la suite !

Penticton

 

Registration

Recuperation du dossard et visite de l’expo (assez light, pas beaucoup de stands comme en Europe,

 

Un stand est interessant: il propose une analyse de la body composition (masse grasse, masse maigre, % d’eau dans le corps, etc.)

Je suis tout fier avec mes 7.2% de graisse seulement !

 

Body composition

 

 

Samedi 28 aout

Le lendemain récuperation du velo (envoye depuis New-York), puis depose des
affaires dans le parc a velo.

Il y a pas mal de gros matos, et le parc est vraiment grand car c’est un desIronman avec le plus grand nombre de competiteurs (2800 inscrits).

Bike check

Bike check

Park

 

Body marking

Dimanche 28 Aout – race day

C’est un peu bordelique le matin: file d’attente tres longue au body marking, grand tour pour acceder au parc. Mais on y arrive. Petit echauffement puis placement en 3e ligne sur la corde pour la natation.

 

Les pros partent avant (histoire d’etre tranquilles) puis a 7h c’est nous !

Evidemment c’est la baston au debut et je suis au milieu, mais j’arrive a m’en sortir et rester plutot devant, en draftant des bons nageurs.

A la bouee de mi-parcours je suis bien, visiblement en moins d’une heure et assez frais. Tres clairement drafter dans l’eau est une bone strategie.

Swim start

Swim Swim

Sur le dernier kilometre, les nageurs sont espaces et je ne trouve pas de groupe a ma vitesse, je pars tout seul confiant mais c’est plus dur que prevu, finalement je galere un peu sur la fin et quand je sors de l’eau je vois 59 minutes 45 secondes, je passerai donc en 1h00mn05s sous le portique qui marque l’entree de la zone de transition. Bien content des progres realises par rapport a 2009.

Temps natation: 1h00mn05s, classement 235e.

Transition en 3mn 28s (bizarre mais chiffre du chrono officiel).

Swim exit

Bike

Il fait assez frais a la sortie de l’eau et je suis bien content d’avoir mes manchons pour me rechauffer. J’ai egalement mis des chaussettes. Mais bon ca part quand meme vite, et les premiers 60kms sont assez rapides. Bien sur quelques “fusees” me doublent. On verra.

La premiere grosse montee commence au kilometre 70 je crois. La montee fait 11km et nous amene a Richter Pass. Jusqu’ici tout va bien.

Bike

Bike

 

La partie la plus montagneuse est vraiement plus eprouvante, il y a plusieurs montees decentes jusqu’au km84. A mi-parcours, je me fais doubler par Bily Busko qui se qualifiera pour Hawai pour la 3e fois ici. L’Ironman se passe quand meme pas mal sur le velo.

Et le dernier tiers du velo s’annonce plus difficile.

Mais j’avais oublie que nous etions en montagne, et lors de l’eprouvante montee du dernier gros col apres Keremeos au km132, une pluie extremement violente s’abat sur nous. La temperature baisse fortement et le vent se leve. Dans les descentes, il est tres difficile de ne pas faire d’ecarts avec les bourrasques, quelques competiteurs finissent sur le bas cotes, les autres roulent prudemment. C’est toujours frustruant de freiner en descente mais seuls certains competiteurs suiscidaires roulent a tombeaux ouverts sous cette pluie.

 

Bike

Bike

Certains volontaires proposent des couvertures de survie pour les athletes les moins vetus. J’ai mes manchons et chaussettes donc je survis, avec les pieds frigorifies par contre. Et la derniere longue descente sur Penticton est un supplice, je tremble de froid et ai du mal a tenir le guidon droit. Enfin nous arrivons dans la ville, avec quelques kilometres de plats, et la fin de la pluie.

L’arrivee dans la zone de transition est un delivrance, et je mets plusieurs minutes a rechauffer mes pieds et me changer. Un volontaire me met un chaussette tellement mes mains tremblent. La ville est au soleil, le contraste avec les montagnes aux alentours est saisissant. Mais les athletes dans la zone de transition ont tous l’air un peu heberlues par cette fin de parcours velo dantesque.

Temps velo: 5h 38mn et 267e place.

Transition: 3mn 36s

La course-a-pied demarre. J’ai tres peu courru depuis mon 50 miles en juin pour cause de blessure et sais que cela va etre dur. J’espere juste que mon genou ne me fera pas mal et decide d’aller doucement avec des etirements et gel “froid” sur le genou tous les kilometres.

On commence pas un boucle dans la ville ou je croise ma femme toujours courageuse pour me supporter, avant de partir le long du lac. Des monteees descentes et un soleil qui revient – sans ombre ! Je mets 5 kilometres a me rechauffer, a sentir mes orteils apres le avelo. Je suis vraiment fatigue et ai du mal a recuperer du froid. Je sais que le chrono ne sera pas au rdv malgre un objectif initial de 10h30. Je me focuse 10h45 maintenant.

Run

Run

 

Le parcours n’est pas evident et sur certaines sections, on est assez seul. Mon genou tient a peu pres le coup meme si je m’arrete frequemment pour me mettre de la creme anti-douleur. Allez on y croit. On croise les futurs vainqueurs sur le chemin du retour.,

Quelques grosses cotes avant le demi-tour du semi qui pour le coup est rempli de spectateurs, et on repart avec plus d’energie pour quelques kilometres. J’en avais profite pour recuperer mes sandwichs au fromage. Miam miam et un tradition sur IM maintenant car le sucre fait du bien.. Semi en 2h00.

Le retour est dur. Mais croiser tous les competiteurs dans l’autre sens nous fait comprendre qu’on n’est pas si mal lottis que ca. Une derniere section peu glamour dans une sorte de zone industrielle entre Taco Bel et Pizza Hut, avant d’arriver dans la rue principale pour une derniere boucle le long de l’eau. On sent la fin.

 

Run

Run

 

 

Finish

 

Legere acceleration sur les 3 derniers kilometres pour finir en moins de 11 heures avec un marathon en 4h11.

Fin de course decevante mais un bel Ironman quand meme. Pas assez d’entrainement course-a-pied,un gros coup de pompe lie au froid, mais bon ce sont les aleas de la course !

Au final 10h 56mn 12s soit 28 minutes de plus qu’en Floride en 2009.. Et 335e au classement general sur 2731 participants.

Dossard

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>